login
sat_ourne
login
Le 19/10/2011 à 5 h 35 min   

Il n’y a rien à dire sur Lev Yashin, à part qu’il est en avance sur son temps.
Il fait déjà des parades comme Gordon Banks. Il relance déjà comme Fabien Barthez. Il repousse des poings comme Köpke. Calme comme Buffon.
Mais lui, il est le seul gardien ballon d’or.

Il y a avant et il y a après Lev Yashin.

No Comments

  1. No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Propulsé par WordPress   |   Template réalisé par Graphical Dream et modifié par "Moi"
Haut de page