login
sat_ourne
login
Le 12/10/2011 à 8 h 54 min   

Le monde web est en ébullition car un nouveau language, DART, arrive sur la scène …

La question n’est pas tant de savoir ce qu’il apporte, que de savoir si il va s’imposer.

Et au vu de l’histoire, il n’est pas difficile d’imaginer que la réponse soit NOOON tant que Microsoft ne se mêlera pas de la partie. Avec 45% de part marché globale et une implantation massive dans les entreprises, celui-ci est en droit de freiner la montée du petit dernier.

Si il paraît clair que le développement par le haut permet d’implémenter de nouvelles fonctionnalités ou une ergonomie meilleur sur les navigateurs les plus avancés, il n’est pas du tout évident de se dire que l’on va développer des librairies en double.
En effet, cela consisterait à développer des librairies javascript d’un coté pour IE et Opéra, et des librairies DART pour Google Chrome, Firefox et autres …

Il ne s’agit donc plus d’ajouter un tag, un attribut supplémentaire ou une ligne de code CSS3 qui améliore l’expérience de l’utilisateur, mais bien d’un double développement qui multiplierait ainsi les risques d’erreurs et autre inconvénients coûteux ?
Ainsi donc, le géant de Redmond serait l’arbitre qui décidera du sort de ce challenger.

A moins que DART ne soit qu’une réécriture de JavaScript et alors tout serait possible. N’y-a-t-il pas un outil de conversion vers JavaScript ? …

Et si DART n’était-il pas un moyen subtil d’imposer des bonnes pratiques de programmation … ?

No Comments

  1. No comments yet.

RSS feed for comments on this post.

Sorry, the comment form is closed at this time.

Propulsé par WordPress   |   Template réalisé par Graphical Dream et modifié par "Moi"
Haut de page